Construire

Se faire aider par l’ANAH : quelles sont les conditions à remplir

Vous envisagez de faire des rénovations et autres travaux pour votre maison ? Il est possible de recevoir des aides de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH) si vous remplissez certaines conditions. Que vous soyez propriétaire occupant, propriétaire bailleur ou syndicat de copropriétaires, vous pouvez bénéficier de cette subvention.

Conditions en rapport avec les revenus

L’ANAH a établi des conditions par rapport aux revenus des bénéficiaires. Ces derniers devraient avoir des revenus très modestes (allant de 20 079 à 47 279 € en île de France et de 14 508 à 34 121 € dans d’autres régions) et des revenus modestes (allant de 24 443 à 57 555 € en île de France et de 18 598 à 43 742 € dans d’autres régions). Il est à noter que les travaux à réaliser doivent avoir lieu dans une habitation âgée de 15 ans minimum et qui est occupée en tant que résidence principale.

Conditions en rapport avec les travaux

Les travaux subventionnés par l’ANAH incluent les travaux de remise en état d’un logement insalubre ou qui a subi des dommages importants. Les travaux de rénovation qui concernent la sécurité de votre habitation (par exemple en cas de saturnisme) ou encore l’amélioration de l’efficacité énergétique de votre maison sont également pris en considération. Les travaux à effectuer doivent avoir une valeur de 1 500 € HT au minimum. Il est toujours important de voir auprès de l’ANAH si vos travaux répondent aux critères exigés.

Les démarches à suivre pour obtenir la subvention

L’ANAH a mis en place un service en ligne qui permet aux propriétaires occupants de formuler une demande pour l’obtention d’une subvention financière. Il est aussi possible de faire la demande en remplissant le formulaire Cerfa n° 12711*08. L’ANAH n’accorde pas systématiquement la subvention après réception des dossiers. L’établissement réalise des études du point de vue économique, environnemental, technique et social avant d’accepter une demande.

You may also like...